L’IRFM recrute un-e Physicien-ne des plasmas   

L’IRFM recrute Physicien-ne des plasmas en charge de la préparation, la conduite et l’analyse des expériences de contrôle des « impuretés » (ions de charge plus élevée que l’hydrogène) dans les plasmas de fusion pour les machines à mur métallique.

img

« La présence d’impuretés est à la fois un atout et un handicap pour les plasmas de fusion. Un atout car cela facilite l’extraction de chaleur grâce au rayonnement périphérique. Un handicap car cela dilue le plasma d’hydrogène et peut aussi via un rayonnement au cœur du plasma ou le déclenchement d’instabilités MHD réduire la température centrale.  Il est donc essentiel de comprendre et contrôler la production et le transport de ces impuretés issues de la paroi du tokamak telles que le Tungstène, l’Oxygène, le Carbone, le Nickel, etc. Ceci est un enjeu pour améliorer les scénarios des plasmas de WEST mais aussi des machines futures (ITER, DEMO, …)

Ce-tte physicien-ne sera en charge de l’optimisation de la composition du plasma des expériences dans un tokamak à mur métallique et tout particulièrement pour la machine WEST. Il/elle sera en charge de la préparation, la conduite et l’analyse des expériences en vue de la compréhension puis du contrôle de la composition du plasma. Son travail s’intègrera au cœur de l’exploitation scientifique de WEST. Il/elle utilisera les données des diagnostics dédiés (spectromètres et mesures de rayonnements allant du visible aux X-durs en passant par l’UV) et travaillera à l’intégration de ces mesures pour remonter à la composition du plasma, en lien avec les personnes en charge de ces diagnostics. Il/elle s’intéressera à aux mécanismes des sources d’ions multichargés (en lien avec les experts de l’interaction plasma paroi et des effets des ondes radios fréquences sur ces sources). Il/elle travaillera à la compréhension des mécanismes de transport des « impuretés » via l’analyse des expériences de WEST. Il/elle comparera les observations expérimentales à la modélisation du transport des ions multichargés (dans le plasma confiné et dans le plasma non confiné) grâce à l’utilisation de codes existants et de diagnostics synthétiques. Il/elle proposera des expériences permettant de maitriser le contenu en « impuretés » et le rayonnement. Puis, il/elle développera et implémentera des stratégies de contrôle en temps réel avec l’équipe du pilotage. »

Retrouvez l’offre complète sur le site de recrutement du CEA, sous la référence 2020-12964.

SG165549, dépêche du 10/04/2020