Simulation numérique pour la fiabilité des mesures physiques en milieu extrême : application à la mesure de température des surfaces des composants dans les machines de fusion nucléaire
 
Mardi 12/07/2022, 10h00-12h30
Faculté des Sciences, Institut Fresnel Campus Saint-Jérôme, Amphi Ponte - Marseille

Avis de Soutenance

 

Marie-Hélène AUMEUNIER

Présentera publiquement ses travaux ses travaux en vue de l’obtention du

diplôme d’Habilitation à Diriger des Recherches de l’Université d’Aix-Marseille sur le sujet :

 

Simulation numérique pour la fiabilité des mesures physiques en milieu extrême :

application à la mesure de température des surfaces des composants dans les machines de fusion nucléaire

 

Le mardi 12 juillet 2022 à 10h

Lieu: Faculté des Sciences, Institut Fresnel Campus Saint-Jérôme, Amphi Ponte

Avenue Escadrille Normandie Niémen 13397 Marseille Cedex 20

(Information de connexion  ci-dessous)

 

Devant le jury composé de :

  1. Dr. Agnès DELMAS, CETHIL, INSA Lyon, MC HDR (Rapporteur)
  2. Pr. Franck ENGUEHARD, Institut Pprime, CNRS, Université de Poitiers (Rapporteur)
  3. Pr. Laurent IBOS, CERTES, Université de Créteil Vitry (Rapporteur)
  4. Pr. Mouloud ADEL, Institut Fresnel, Université d’Aix-Marseille (Tuteur)
  5. Pr. Claude AMRA, Institut Fresnel, Université d’Aix-Marseille  (Examinateur)
  6. Dr. Jean-Laurent GARDAREIN, IUSTI, Université d’Aix-Marseille (Examinateur)
  7. Dr. Xavier LITAUDON, CEA-Cadarache, St. Paul-Lez-Durance (Examinateur)
  8. Dr. Roger REICHLE, ITER Organization, St. Paul-lez-Durance (Invité)

Résumé :

Les systèmes de thermographie infrarouge jouent un rôle majeur pour la protection des machines de fusion à travers la mesure de température de surface des composants face au plasma soumis à des flux de chaleur intense. Cependant, l'obtention d'une mesure fiable présente de nombreux défis (émissivité faible et variable, réflexions, fonction de transfert instrumentale, etc.).  Ces travaux adressent l’accès à une meilleure maîtrise des systèmes d’imagerie dans les environnements extrêmes, que sont les machines de fusion nucléaires (tokamaks). Après avoir introduit les différentes difficultés/limitations intervenant le long de la chaîne de mesure, une nouvelle méthodologie, basée sur des développements numériques, sera présentée pour s’affranchir de ces erreurs et rendre ainsi la mesure plus fiable. L’approche proposée repose sur deux axes:

(1) la résolution du problème direct à travers le développement d'un diagnostic synthétique pour construire des images infrarouges simulées réalistes, intégrant l'ensemble des phénomènes physiques intervenant le long de la chaîne de mesure : depuis la modélisation de la source physique observée jusqu'aux effets intrinsèques de l'instrument. Des applications sur les machines WEST, ITER, W7X, AUG, JET seront montrées et les améliorations du modèle pour une meilleure interprétation de la mesure pendant les opérations plasma seront discutées.

(2) la résolution du problème inverse pour répondre à la problématique d'évaluation de la température à partir d’image infrarouge (thermographie infrarouge quantitative). Deux stratégies sont étudiées, basées sur les méthodes d’inversion par gradient et sur les techniques d’apprentissage automatique. Les premiers résultats obtenus avec ces deux procédures d’inversion seront présentés et les perspectives envisagées dans ce domaine seront aussi discutées.

 

LIEN ZOOM

https://univ-amu-fr.zoom.us/j/87457828050?pwd=xQEsEB33oVjOF6oHfirTXFIH9pqFpq.1

Contact : LA216364