• English  | 
  • WEST  | 
Développement d’un contact haute-fréquence pour les antennes à résonance Cyclotronique Ionique d’ITER : validation mécanique et matériaux.
Zhaoxi CHEN
Mardi 06/11/2018, 10h00-12h30
Salle René GRAVIER 506 rdc, CEA Cadarache

AVIS DE SOUTENANCE

Zhaoxi CHEN

Soutiendra publiquement ses travaux de thèse intitulés :

Développement d’un contact haute-fréquence pour les antennes à résonance Cyclotronique Ionique d’ITER : validation mécanique et matériaux.

Mechanical and Materials Development of Radio-Frequency Contact for the ITER Ion Cyclotron Resonance Heating Antenna

Soutenance prévue le mardi 6 novembre 2018 à 10h00
(sous réserve d’acceptation par les rapporteurs)

Lieu : CEA IRFM, Centre de Cadarache, Bat 506, Amphithéâtre René Gravier,
13108 Saint-Paul-Les Durance

Composition du jury proposé :

Mme. Cécile LANGLADE

Université de Technologie Belfort-Montbéliard, ICB

Rapporteur

M. Mauro TABORELLI

CERN

Rapporteur

M. Jean DENAPE

ENIT

Examinateur

M. Olivier PASCAL

Université Toulouse III - Paul Sabatier, LAPLACE

Examinateur

M. Philippe DJEMIA

Université Paris 13, LSRM

Examinateur

M. Karl VULLIEZ

CEA Marcoule, DE2D

Invité

Mme. Caroline HERNANDEZ

CEA Cadarache, IRFM

Invité

Mme. Viviane TURQ

Université Toulouse III - Paul Sabatier, CIRIMAT

Directrice de thèse

M. Julien HILLAIRET

CEA Cadarache, IRFM

Encadrant CEA

 

Résumé

L’objectif du projet ITER est de démontrer la faisabilité scientifique et technique de la fusion nucléaire à des fins énergétiques. Pour obtenir les réactions de fusion, un plasma chauffé à 150 millions de degrés doit être confiné par un champ magnétique de plusieurs teslas en quasi-continu. Pour obtenir ces températures, des antennes radiofréquences (RF) injectent des ondes électromagnétiques de forte puissance dans le plasma, en particulier entre 40 et 55 MHz aux fréquences de résonance cyclotron des ions. L’assemblage et la dilatation thermique en fonctionnement de ces antennes sont rendus possibles par des contacts électriques glissants. Ces contacts doivent supporter un courant RF crête de 2.25 kA en régime stationnaire, dans un environnement sous vide et pendant toute la durée de fonctionnement de l’antenne. De plus, les matériaux de ces contacts doivent être compatibles avec la température de 250°C utilisée pour l’étuvage de la machine pendant plusieurs milliers d’heures cumulées. Ces contacts RF sont donc des composants critiques pour les performances de l'antenne. Aucun contact électrique du commerce n'a jusqu'à présent été qualifié pour ces spécifications et un effort particulier a donc été porté dans le cadre de ce travail de thèse afin de développer une solution satisfaisante.

Le choix des matériaux et des revêtements utilisés pour ces contacts a fait l’objet de la première partie de cette étude. Pour ce faire, un modèle multi-physique tenant compte des paramètres RF, mécaniques et thermiques a été développé. À la suite de cette étude, des premiers couples de matériaux et de revêtements ont été sélectionnés. Les propriétés d’échantillons représentatifs ont été caractérisées par des mesures réalisées au laboratoire CIRIMAT avant et après un vieillissement thermique simulé.

Afin d’évaluer le comportement électrique et tribologique de ces paires de matériaux dans les conditions de fonctionnement d’ITER, un tribomètre sous vide a été spécifiquement conçu et utilisé pendant ce travail de thèse. Ce tribomètre permet de mesurer l’évolution du coefficient de frottement et de la résistance de contact entre deux échantillons en mouvement relatif linéaire, sous vide (10-5 Pa) et jusqu’à 350°C. Des couples d’échantillons de 316L/CuCrZr non revêtus ont été comparés à des couples revêtus d’argent et de rhodium ou d’or et de rhodium. La force normale de contact optimale a d’abord été déterminée par rapport à la résistance de contact et au coefficient de frottement. L’évolution dynamique de ces paramètres et la durée de vie des revêtements ont ensuite été mesurées sur le cycle de vie attendu des contacts de l’antenne ICRH d’ITER.

Enfin, la faisabilité d’une nouvelle méthode de lubrification compatible avec le vide a été développée à partir de revêtements composites or/nickel/carbone et or/cobalt/WS2. Ces nouveaux revêtements ont été élaborés par des méthodes de dépôt en phase vapeur et d’électrodéposition respectivement. Leurs performances tribologiques ont été caractérisées dans des conditions représentatives de celles d’ITER.

ABSTRACT

Ion Cyclotron Resonance Heating (ICRH) is one of the most important plasma heating methods in magnetically confined fusion experiments. In ITER, two ICRH antennas are designed to supply 20 MW of Radio-Frequency (RF) power at 40-55 MHz to heat the plasma. RF sliding contacts are used in the antennas to allow their remote handling assembly and to improve their maintainability, as well as to absorb the thermal expansion of the RF conductors during operations. One of the RF contacts is designed to be operated at 2.25 kA in steady-state (1200 s), with a current density of 4.8 kA/m. With such current levels, high heating occurs at the contact area which threatens the structural and material safety of the RF contacts and constrain their life time. In addition, before operation of the ITER ICRH antennas, all the in-vessel structures will be baked at 250°C during thousands of cumulated hours for outgassing.

In CEA, R&D work on RF contact development has been carried out for 10 years. Recently, Ag coated CuCrZr louvers RF contact prototype based on Multi-Contact LA-CUT commercial contact configuration was tested on TITAN test-bed. 1500A, 1200s steady-state operation was achieved. However, due to burn failure, the RF contact prototype couldn’t reach 1200s steady-state under 2 kA as expected. In order to improve the performances of the RF sliding contacts to match ITER requirements, failure mechanisms of RF contacts during RF operations were analyzed and possible materials or coated systems that can be used for RF sliding contacts compatible with the ITER environment have been studied in detail within this thesis work. The effects of material selection, cooling parameter and contact resistance on louvers temperature have been modelled and simulated through finite element methods.

   Moreover, functional coatings like Ag, Au, Rh and their alloys were manufactured by electroplating on 316L and CuCrZr, which are commonly used as base materials on tokamak. By mimicking the ITER baking conditions, the coated samples were thermal aged under vacuum at 250ºC for 500h, after which the materials properties evolution such as hardness, grain size and adherence was characterized. In addition, the coating life time has been evaluated through cross-sectional diffusion characterizations.

In order to evaluate the electrical and tribological behavior of the coated material pairs, a dedicated and innovative test bed was designed during this thesis and used successfully. On this test bed the samples can be heated up to 350 ºC and the vacuum can reach 10-5Pa. Static contact resistance as well as transient contact resistance/friction coefficient of sliding pairs can be measured. Sliding and electrical tests of uncoated 316L/CuCrZr pair and coated pairs Ag/Rh and Au-Ni/Rh were carried out. The relationships between vacuum condition, temperature, contact force and the static contact resistance have been studied and an optimal contact force was selected. Under this optimal contact force, the sliding tests were launched and the evolutions of friction coefficient as well as contact resistance were analyzed. Through wear characterizations, the life times of the coatings were evaluated.

Finally, based on the first tribological results obtained on commercial Au-Ni and Au-Co alloy coatings, the feasibility of depositing solid lubricant containing Au-Ni and Au-Co composite coatings to minimizing wear and friction coefficient was evaluated. Au-Ni/a-C and Au-Co/WS2 composite coatings were successfully developed by using magnetron sputtering and electroplating methods respectively. Their tribological performance under ITER relevant vacuum condition had been studied.

Contact : LA216364

 

Tableau d'affichage des mémoires de thèse »

Retour en haut