• English  | 
  • WEST  | 
Soutenance de thèse Céphise LOUISON
Mardi 05/09/2017, 14h00-17h30
Faculté des Sciences du Sport, Avenue de Luminy F­13288 Marseille cedex 09 (FRANCE) - Salle Amphithéâtre Jacques Paillard

Avis de Soutenance

Céphise LOUISON

Sciences du Mouvement Humain ­ MRS

 

Soutiendra publiquement ses travaux de thèse intitulés :

Apport de la simulation de mannequins virtuels biologiquement réalistes pour l'étude de la faisabilité de tâches d'assemblage et de maintenance d’une installation industrielle complexe.

dirigés par Monsieur Daniel MESTRE

 

Soutenance prévue le mardi 05 septembre 2017 à 14h

 

Lieu : Faculté des Sciences du Sport, Avenue de Luminy F­13288 Marseille cedex 09 (FRANCE)

Salle Amphithéâtre Jacques Paillard

 

Composition du jury proposé

M. Daniel MESTRE

CNRS/Aix­Marseille Université

Directeur de thèse

Mme Indira THOUVENIN

UMR CNRS 7253 Heudiasyc Sorbonne Universités et Université de technologie de Compiègne

Rapporteur

M. Anatole LéCUYER

Inria Rennes/IRISA

Rapporteur

M. Claude ANDRIOT

CEA

Examinateur

M. Jean­Louis VERCHER

Aix­Marseille Université

Examinateur

M. Fabien FERLAY

CEA

 

Mots­ clés : Réalité Virtuelle,Vibrotactile,Humain Virtuel,Compréhension Spatiale,Cohérence Visuo­, Proprioceptive,Conscience des Collisions,

 

 

Résumé :

Le domaine de la réalité virtuelle offre de formidables opportunités tout le long de la conception d'assemblage complexe. L'un des avantages est la possibilité de mettre en situation écologique des utilisateurs dès les premières étapes de conception. Ceci est d'autant plus important dans la conception d'installation industrielle complexe. Il est possible de valider rapidement des tâches d'accessibilité, d'assemblage, de maintenance, voire de démantèlement. L'obtention de la validité écologique des études réalisées en environnement virtuel demande cependant que les interfaces homme-­machine soient capables de transmettre des informations réalistes. À l'heure actuelle, les systèmes virtuels ne sont pas capables de fournir une interaction haptique complète, notamment les contacts/collisions entre l'utilisateur et les objets virtuels de l'environnement ne résultent pas en un retour haptique. Ceci peut devenir la cause de comportement inapproprié par rapport à la réalité. L'objectif de cette thèse est de proposer un moyen de renforcer la compréhension spatiale en environnement virtuel. Plus particulièrement, nous souhaitons substituer les informations kinesthésiques par des informations tactiles pour augmenter la conscience spatiale et la cohérence visuo­proprioceptive. Nous avons développé une plateforme vibrotactile capable de fournir des informations spatiales sur l'environnement. Nous avons également commencé à interroger le rôle de la représentation du corps en environnement virtuel. Plusieurs études expérimentales ont été réalisées de manière à valider les développements que nous avons mis en avant.

Contact : LA216364

 

Tableau d'affichage des mémoires de thèse »

Retour en haut