• English  | 
  • WEST  | 
Identification of trapped electron modes in frequency fluctuation spectra of fusion plasmas
 
Lundi 26/10/2015, 14h00-19h00
Salle René GRAVIER 506 rdc, CEA Cadarache

Hugo ARNICHAND 

Soutiendra publiquement (en Anglais) ses travaux de thèse intitulés

Identification of trapped electron modes in frequency fluctuation spectra of fusion plasmas

Soutenance prévue le lundi 26 octobre 2014 à 14h00 en Salle René Gravier 

Composition du jury

John RICE

MIT, Etats-Unis

Rapporteur

Stefano CODA

EPFL, Suisse

Rapporteur

Pascale HENNEQUIN

Ecole Polytechnique, CNRS, France

Examinatrice

Yann CAMENEN

Aix-Marseille Université, France

Examinateur

Guido VAN OOST

Université de Gand, Belgique

Promoteur de thèse

Roland SABOT

CEA, France

Directeur de thèse

Sébastien HACQUIN

Andreas KRÄMER-FLECKEN

CEA, France

FZ-Jülich, Allemagne

Encadrant CEA

Encadrant FZJ

 

 

 

Résumé

La turbulence du plasma diminue le confinement des particules et de l’énergie, ce qui a pour conséquence de dégrader les performances des réacteurs à fusion. Plusieurs instabilités peuvent induire la turbulence dont les Ion Temperature Gradient (ITG) et les Trapped Electron Modes (TEM). Etant donné que les ITG et les TEM sont déstabilisés par différent gradients, ils peuvent être tous les deux stables, instables, ou donner un seul mode dominant.

 

Il est important de pouvoir discriminer expérimentalement les régimes dominés par les TEM ou les ITG car le transport et la rotation qu’ils induisent peuvent être sensiblement distincts.

Des méthodes expérimentales existent pour cela, mais elles sont complexes et il n’est pas toujours possible de les mettre en œuvre. Cette thèse montre qu’une analyse des spectres fréquentiels de fluctuation peut fournir une indication expérimentale du mode dominant.

 

En fonction du scénario du plasma, les spectres peuvent exhiber différents composants. Dans cette thèse il est montré que l’un de ces composants appelé mode "Quasi-Cohérent" (QC) est induit par les TEM dans le plasma de cœur. Cette découverte a été faite dans des plasmas Ohmiques par des mesures de réflectométrie et des simulations gyrocinétiques combinées à un réflectomètre synthétique. Ces modes QC ont été renommés QC-TEM en référence à leur lien avec les TEM.

 

Les premières applications de ces résultats ont pu ensuite être réalisées dans des plasmas Ohmiques et dans ceux chauffés par ondes à la fréquence cyclotronique électronique. De plus, des transitions ont été rapportées entre les QC-TEM et des modes magnétohydrodynamiques.

 

Abstract

Plasma Turbulence is responsible of the anomalous transport which degrades the performances of the fusion devices. Turbulence is triggered by different instabilities such as the Ion Temperature Gradient Modes (ITG) and the Trapped Electron Modes (TEM). As ITG and TEM are driven by different gradients, they can both be stable, both coexist or give way to a dominant mode.

 

The transport and the intrinsic toroidal velocity induced by ITG and TEM can be noticeably different thus it is important to be able to discriminate experimentally the dominant modes. To this end, different experimental approaches exist but they are complex and not systematically feasible. This thesis shows that frequency fluctuation spectra can provide an additional experimental indication of the dominant mode.

 

Depending on the plasma scenario, fluctuation spectra measured in the plasma core region can show different components. In this thesis, we show that one of them named “Quasi-Coherent” is induced by TEM. This has been deduced from reflectometry measurements and gyrokinetic simulations combined with a synthetic reflectometer diagnostics. The QC modes observed in the plasma core were renamed QC-TEM due to their TEM origins.

 

Thanks to these results, it has been possible to study the role of TEM in Ohmic and Electron Cyclotron Resonance Heating (ECRH) plasmas. Another application made was to investigate transitions between QC-TEM and MHD modes.

 

 

Contact : vi214773

 

Tableau d'affichage des mémoires de thèse »

Retour en haut