Un poste important sur ITER pour Alain Bécoulet   

Depuis le 1er février, Alain Bécoulet, précédent Directeur de l'Institut Fusion du CEA , est l'un des quatre Responsables de Domaine d'ITER.

img

Depuis le 1er février 2020, Alain Bécoulet a rejoint l’Organisation Internationale ITER en tant que Chef du Domaine Ingénierie. Les fonctions de chefs de domaine ont été introduites dans l’organisation d’ITER depuis le 1er janvier de cette année en lien avec la nouvelle phase du projet que représente le début de l’assemblage du tokamak lui-même. Les domaines sont au nombre de quatre et sont chargés de coordonner l’ensemble des activités de l’Organisation Internationale, en lien étroit et quotidien avec le Directeur Général. Ainsi, le domaine Construction se charge des activités de construction et d’assemblage proprement dites en vue du premier plasma d’ITER planifié pour la fin 2025, le domaine Ingénierie des activités associées aux systèmes et fonctions indispensables aux phases suivantes (chauffages, diagnostics, composants face au plasma, usine Tritium, cellules chaudes, télémanipulation et maintenance, ...) ainsi que le maintien de l’ensemble de la configuration et l’intégration, le domaine Science et Opération des activités dictées par le Research Plan au sens large (préparation et conduite des expériences), et enfin le domaine Corporate de l’ensemble des supports indispensables au bon fonctionnement du projet (ressources, contrats et contrôle du projet).

Cette nouvelle structure se met en place progressivement, avec l’arrivée sur ITER des chefs de domaine. Tim Luce (Science et Opération) et Alain Bécoulet (Ingénierie), déjà sur place, seront rejoints en mars 2020 par Keun Kyeong Kim (Construction) et Nalinish Nagaish (Corporate).

 
SG165549, dépêche du 13/02/2020