• English  | 
  • WEST  | 
27 novembre 2017
Le CEA et la Chine intensifient leur collaboration dans le domaine de la Fusion, et créent SIFFER.

Le CEA et le Ministère de la Science et de la Technologie de la République Populaire de Chine (MOST) ont signé les 23 et 24 novembre 2017 à Pékin la création du Centre franco-chinois sur l’énergie de Fusion (SIFFER, SIno-French Fusion Energy centeR). Cet accord-cadre de coopération permet aux deux pays d’intensifier leur collaboration sur la Recherche et le Développement Scientifique et Technique pour la Fusion.

 

MM. Song, Fioni, Luo et Duan lors de la signature de l'Implementing Agreement SIFFER

L’accord-cadre de création de SIFFER a été signé le 23 novembre 2017 par M. Gabriele FIONI, Directeur des Coopérations Internationales du CEA et M. Dongbai YE, Directeur Général du département de la Coopération Internationale du MOST. Cette signature s’est accompagnée d’une Déclaration Politique Intergouvernementale signée le 24 novembre par M. Jean-Maurice RIPPERT, Ambassadeur de France en Chine, et M. Zhigang WANG, Vice-Ministre du MOST, en marge de la Rencontre sur le Dialogue de Haut niveau sur les Echanges Humains, et en présence de M. Jean-Yves LE DRIAN, Ministre des Affaires étrangères de la République Française et de Madame LIU, vice Premier Minisre de la République Populaire de Chine.

 

L’accord de mise en œuvre de SIFFER (Implementing Agreement) a ensuite été signé le 24 novembre 2017 par M. Gabriele FIONI, Directeur des Coopérations Internationales du CEA, M. Delong LUO, Directeur de l’Agence ITER-Chine, M. Yuntao SONG, vice-Directeur de l’Institut ASIPP (Académie des Sciences de Chine), et M. Xuru DUAN, Directeur de l’Institut SWIP (China National Nuclear Corporation), établissant ainsi la gouvernance formelle de l’accord.

 

Les quatre membres du consortium SIFFER que sont le CEA/IRFM, l’agence domestique ITER-Chine, porteuse du programme fusion chinois, et les deux plus importants Instituts de fusion chinois (ASIPP de l’académie des sciences et SWIP du CNNC) vont désormais pouvoir mener en commun des actions de R&D scientifiques et technologiques dans le domaine de la fusion. Les thématiques couvertes sont le soutien à ITER Organization et ses partenaires, le développement de technologies pour la fusion, la R&D en physique et le développement de logiciels de sûreté et de normes techniques pour la fusion. Il s’appuie, en particulier, sur des activités conjointes au niveau de l’exploitation scientifique des machines de fusion française et chinoises (WEST, EAST, HL2A, HL2M), et sur les activités de R&D en accompagnement des études de conception des machines de fusion du futur (tokamaks ITER, CFETR, ..). SIFFER a vocation à mutualiser et optimiser l’utilisation des moyens humains et scientifiques des différents Instituts impliqués et devient ainsi un acteur de tout premier plan mondial dans le domaine de la R&D en Fusion.

 

Plus d'infos sur http://www.siffer.science/

 

Maj : 28/11/2017 (634)

Retour en haut