• English  | 
  • WEST  | 
13 janvier 2016
ITER au coeur de l'IRFM

Alain Bécoulet, chef d'Institut,  a voulu insister lors de ses voeux  sur le succès d'ITER comme objectif stratégique  de l'IRFM. A cette occasion, il a invité Bernard Bigot, directeur général d'Iter Organization pour faire le point sur l'avancement du projet et répondre aux questions des salariés avant  que ceux-ci n'aillent visiter le chantier.

 
ITER au coeur de l'IRFM

B. Bigot, DG d'IO, en séminaire dans les locaux de l'IRFM

Bernard Bigot, DG d'Iter Organization depuis mars 2015 a présenté à l'IRFM son plan d'actions au regard des défis du projet, ainsi que l'avancement du chantier et des progrès dans les agences domestiques. Avec de nombreuses photos à l'appui, les salariés de l'IRFM ont pu se rendre compte des fabrications en cours comme les convertisseurs de puissances pour les bobines poloïdales (fabrication chinoise), le solénoïde central (USA), les câbles supraconducteurs (Russie) etc.

Il a clairement exposé les points restant à traiter dans tous les aspects du projet. Il a ensuite pris le temps de répondre aux questions des salariés.

 
ITER au coeur de l'IRFM

Lors de la visite du bâtiment "PF coils"

La deuxième partie de la matinée a été consacrée à la visite du chantier ITER et près de 200 salariés de l'IRFM ont ainsi pu constater son avancement. Le niveau B2, premier des deux niveaux inférieurs du "Complexe tokamak" est achevé.

Les visiteurs ont été très impressionnés par le bâtiment où seront fabriquées les plus grandes bobines poloïdales d'Iter.

 
ITER au coeur de l'IRFM

L'IRFM et ses partenaires à l'écoute des messages d'Alain Bécoulet

La matinée s'est achevée par les voeux du chef de l'IRFM qui, après avoir insisté sur son objectif prioritaire, la réussite d'ITER, a passé en revue les faits marquants et succès de l'Institut : inscription de WEST comme nouveau tokamak dans le programme EUROfusion,  avancement de son chantier de réalisation, des codes comme Soledge-Eirene pour préparer les scénarios plasma, succès de la contribution française à la construction du tokamak japonais JT-60SA et résultats scientifiques remarquables en modélisation de la turbulence, en simulation gyrocinétique, en compréhension de la stabilité du plasma, en modélisation intégrée avec Sycomore, etc... La participation à la construction d'ITER et le support étendu du CEA à IO ont été abordés tout comme la participation aux campagnes expérimentales des tokamaks européens et asiatiques ainsi qu'à la mise en service de W7-X.

A. Bécoulet a mobilisé l'IRFM et ses partenaires autour de l'objectif ambitieux du premier plasma de WEST d'ici la fin de l'année 2016.

 
ITER au coeur de l'IRFM

Une partie des visiteurs IRFM devant le Complexe Tokamak et le hall d'assemblage en cours de construction

Maj : 14/01/2016 (492)

Retour en haut