• English  | 
  • WEST  | 
03 mars 2015
Acceptation du 1er bobinage CEA pour les bobines de champ toroïdal de JT-60SA

Le 08 janvier 2015, Alstom à Belfort, a finalisé avec succès, les opérations d’imprégnation du bobinage de la première bobine CEA de champ toroïdal pour JT-60SA, les contrôles dimensionnels et la validation de l’isolation électrique de ce composant par un test de Paschen.

 

 
Acceptation du 1er  bobinage CEA pour les bobines de champ toroïdal de JT-60SA

Photo n°1 : 1er bobinage C10 après 1ere imprégnation (Nov 2014).

Le contrat de fabrication industrielle des bobines de champ toroïdal de JT-60SA a été signé en juillet 2011 entre CEA et Alstom, Belfort.  Ces bobines supraconductrices seront les plus grandes jamais produites pour un tokamak avant la mise en service d’ITER. Les phases de qualification des procédés étant terminées, le premier bobinage a été réalisé mi 2014. Apres son transfert à la station suivante et réalisation des cintrages locaux, les 12 sorties conducteur ont été préparées pour la connexion électrique en série des 6 double galettes. Cette opération délicate a été finalisée par la compaction et soudure sous presse des boitiers de joints grâce à la presse mobile de 120 tonnes de capacité, suffisamment compacte pour s’insérer dans cette zone. Après les contrôles électriques et d’étanchéité, l’isolation et le calage de la zone ont été effectués en utilisant le retour d’expérience de la maquette de la zone des joints. Ce bobinage a été ensuite inséré dans le moule d’imprégnation. Après mise en place des 15 tonnes de cales ajustables, placées pour compacter le bobinage, le contrôle continu de sa géométrie au laser tracker a permis de donner l’autorisation de procéder à l’opération irréversible d’imprégnation. Le séchage et la mise sous vide étant effectués, 250 kg de résine ont été injectés en 8 heures suivi par les cycles thermiques de gélification et polymérisation. Après extraction du moule et constatation de l’absence de défaut dans cette première imprégnation conducteur (photo n°1), l’isolation masse a été enrubannée autour du bobinage et la deuxième imprégnation a été réalisée dans le moule en suivant la même procédure que précédemment. Les contrôles finaux, d’étanchéité et de tenue électrique en conditions de Paschen du bobinage produit ont été réalisés avec succès dans l’enceinte dédiée (photo n°2). L’analyse géométrique du résultat final a montré, en plus de la compatibilité nécessaire avec les dimensions internes du boitier, que la rectitude de la jambe droite permettait bien de satisfaire aux critères de positionnement de cette zone primordiale dans la qualité du champ magnétique produit. Ces résultats ont conduit le CEA et F4E à l’acceptation de ce  premier bobinage qui est maintenant prêt pour l’insertion dans son boitier.

 
Acceptation du 1er  bobinage CEA pour les bobines de champ toroïdal de JT-60SA

Photo n°2 : 1er bobinage C10 finalisé, 08 Janvier 2015,
en attente de son insertion dans le boitier.

Le premier semestre 2015, sera consacré à l’insertion du bobinage dans le boitier, dont la livraison est actuellement prévue mi-mars 2015, et à la finalisation des opérations mécaniques sur cette première bobine qui devrait pouvoir être livrée à la station d’essais avant Octobre  2015. En parallèle, les bobines suivantes ont été lancées et sont à différents stades de leur fabrication (photo n°3). L’industrialisation des procédés ainsi que leur état d’avancement valident l’objectif visé par Alstom d’atteindre une cadence de deux mois par poste de travail et ainsi atteindre un pas de production d’environ deux mois par bobinage.

 

 
Acceptation du 1er  bobinage CEA pour les bobines de champ toroïdal de JT-60SA

Photo n°3 : 2eme bobinage C11 vue au poste des joints pendant la visite du nouveau chef de projet M. Hiroshi Shirai (07 Novembre 2014).

Maj : 10/08/2016 (471)

Retour en haut