• English  | 
  • WEST  | 
29 septembre 2015
La réflectométrie à balayage plus rapide que jamais pour étudier la turbulence dans les plasmas

Les équipes de l’IRFM travaillent à la mise au point de nouveaux réflectomètres depuis plusieurs années et sont récemment parvenus à réduire la durée des balayages à une microseconde. Cette performance inégalée va permettre l’observation d’évènements plasma très rapides et d’enregistrer une image quasi instantanée de la turbulence depuis le bord jusqu’au cœur du plasma.

 

170 000 profils – Temps de balayage =1 microseconde – temps mort entre 2 balayages = 0.5 microseconde
Dynamique temporelle des profils radiaux de densité lors d’une transition vers un mode de confinement amélioré (mode H) (mesure réalisée sur un plasma du tokamak ASDEX, Allemagne)

Les mesures des fluctuations des paramètres du plasma tels que la densité, la température et le champ magnétique sont essentielles pour caractériser les différentes instabilités responsables de la dégradation du confinement de l’énergie d’un plasma de fusion. La réflectométrie à balayage en fréquence (50-110GHz) est un instrument qui permet la mesure du profil de la densité électronique.

 

Evolution radiale du spectre des fluctuations de densité du plasma

Ce nouveau diagnostic a permis d’obtenir la mesure de 170000 profils en 0.25s. Ce record a été établi à l’occasion d’une campagne de mesures sur le tokamak allemand ASDEX durant l’été 2015 (http://www.ipp.mpg.de/3909112/vi_15). Ces mesures ont pour but de documenter les transitions rapides du plasma vers des régimes de confinement améliorés (mode H) et en comprendre la dynamique avec une plus grande résolution temporelle.

 

Maj : 10/03/2016 (470)

Retour en haut