• English  | 
  • WEST  | 
20 octobre 2014
Pose du premier composant WEST

Lundi 6 octobre,  Gabriele Fioni, directeur des Sciences de la Matière au CEA et Osamu Motojima, Directeur Général d'Iter Organization,  ont « posé » le premier composant WEST dans l’enceinte à vide de Tore Supra. Le projet entre ainsi dans une nouvelle phase : celle du remontage des composants spécialement conçus pour transformer le tokamak du CEA en une installation capable de tester les composants du divertor d’ITER.

 

De gauche à droite : A. Bécoulet, Chef de l'IRFM, G. Fioni, directeur de la Direction des Sciences de la Matière du CEA et O. Motojima, Directeur Général d'Iter Organisation.

Lundi 6 octobre, Gabriele Fioni, directeur des Sciences de la Matière au CEA, a « posé » le premier composant WEST dans l’enceinte à vide de Tore Supra : un élément de support qui permettra ensuite de fixer les nouveaux panneaux de Protection de l’Enceinte Interne*. Osamu Motojima, Directeur Général Iter Organization, qui s’était déplacé pour cette occasion, a également boulonné un des premiers composants dans WEST. Lors de cette cérémonie, retransmise en direct sur grands écrans pour le personnel de l’IRFM et ses invités, une exposition a permis à chacun de se rendre compte de l’avancée des fabrications diverses en cours : un panneau de Protection Enceinte Interne, une « chaise » (support) de la structure du divertor et quelques diagnostics dont un petit montage optique montrant la qualité de l’optique de la visée du nouveau diagnostic de spectroscopie visible et des sondes magnétiques.

 

Une photo de groupe devant le tokamak a permis d’immortaliser cette journée. Les principaux protagonistes se sont vus remettre une maquette du composant boulonné dans l'enceinte à vide.

Cette journée marque le passage du projet WEST dans une nouvelle phase. Les travaux concernant l’installation des nouveaux composants démarrent avec la pose d’environ 150 plaques comme celles installées par Messieurs Fioni et Motojima. Elles permettront de fixer ensuite les panneaux activement refroidis qui tapissent la chambre à vide. Après l’installation de ces plaques de supports, ce sera au tour des diagnostics magnétiques d’être montés dans l’enceinte : environ 400 capteurs qui permettront de connaître très précisément la position du plasma. Les travaux de remontage des composants devraient durer environ un an.

 

 

*Animation présentant le premier composant WEST

 

 

 

 

Vidéo réalisée par l'Unité Communication de Cadarache.

 

 

 

 

Maj : 20/10/2014 (423)

Retour en haut