• English  | 
  • WEST  | 
20 mai 2014
L’expertise technologique et le savoir-faire français au service du tokamak EAST
(Hefei, Chine)

Afin d’accroitre encore les performances des décharges du tokamak chinois EAST, l’Institut de Physique des Plasmas de l’Académie des Sciences (ASIPP) situé à Hefei a fait appel à l’expertise du CEA, et de sociétés françaises pour réaliser un dépôt de Carbure de Bore (B4C) sur deux écrans Faradays des antennes de chauffage cyclotronique ionique.

 

Ecrans de Faraday en acier Inox avec dépot de cuivre 100µm

Pour réaliser des plasmas très performants (en température et densité), sur des temps « longs » il est nécessaire d’éviter la pollution du plasma central provoquée par l’érosion des parois du tokamak (impuretés métalliques) et en particulier celles des écrans de protection des antennes de chauffage faisant face au plasma (écrans dits de Faraday). L’Institut de la Physique des Plasmas de l’Académie des Sciences situé à Hefei en Chine a déjà réalisé, avec la collaboration du CEA, un plasma performant en régime « haut confinement » (mode-H) avec une durée record de plus de 30 secondes dans leur tokamak EAST.

 

Afin d’accroitre encore les performances des décharges plasma les physiciens chinois ont fait appel à l’expertise du CEA, pour réaliser un dépôt de Carbure de Bore (B4C) sur leurs écrans Faraday. L’objectif de ce dépôt est de diminuer l’effet des impuretés érodées sur les écrans Faraday conduisant à une réduction du rayonnement, celui-ci étant néfaste aux performances.

 

Ecrans de Faraday en acier Inox avec dépot de 80µm de B4C final.

Deux nouveaux écrans Faraday en acier Inox sont arrivés à l’IRFM qui a pris en charge leur traitement, s’adressant à des sociétés françaises de haute technologie. Un dépôt de cuivre d’environ 100 µm, réalisé pas la société CORIMA-Technologies*, a d’abord été nécessaire pour permettre une bonne adhérence du dépôt de B4C sur le support en acier Inox. La société Saint Gobain** a ensuite réalisé un dépôt de 80 µm de B4C. Les deux écrans Faraday ont été renvoyés en chine et sont en cours d’installation sur les antennes concernées du tokamak EAST. Ils  devraient permettre d’accroitre les performances du tokamak chinois durant la campagne expérimentale à venir.

 

 

 

Maj : 21/05/2014 (380)

Retour en haut