• English  | 
  • WEST  | 
07 novembre 2013
Installation PFCFlux à ITER

Le code PFCFlux permet d’évaluer la répartition du dépôt de flux sur les composants face au plasma d’un tokamak. Ces simulations peuvent être utilisées aussi bien en tant qu’aide à l’analyse de donnée infrarouge que lors de la conception de composants face au plasma.

La géométrie du mur de première paroi en Béryllium a ainsi été conçue avec un outil similaire à PFCFLux. En ce qui concerne le divertor tungstène, il a été décidé d’opter pour le code PFCFlux, afin d’optimiser les temps de calcul en vue de la Final Design Review (06/2013).

Dans ce cadre, un accord de licence a été signé par IO, permettant l’utilisation intensive de PFCFlux. Un benchmark a tout d’abord été fait avec des modèles analytiques notamment. Ce benchmark ayant été concluant, il a été utilisé tout d’abord pour aider à la conception du shaping de l’Outer Vertical Target du divertor, afin de réduire les risques de dommages en surface lors d’évènement transitoires type VDE (S. Carpentier, PFMC). Le dépôt de flux à l’intérieur des gaps entre monoblock a aussi été évalué.

Le chargement des panneaux supérieurs durant la descente de courant a de la même façon été évalué (M. Kocan, EPS).

CFPFLUX_IO.pptx

 

Maj : 09/12/2013 (338)

Retour en haut